AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kyoh

Aller en bas 
AuteurMessage
Yunë
Créachose Mangeuse de Kiwi
Créachose Mangeuse de Kiwi
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 27
Localisation : À mi-chemin entre l'imaginaire et la réalité

MessageSujet: Kyoh   Lun 17 Déc - 19:54

Voici la première fiche de personnage que je poste ici, j'en rajouterai sans doute d'autres ultérieureument et vous pourrez remarquer que leurs histoires commencent à peu près toutes de la même façon.
La raison pour laquelle c'est ainsi est que pratiquement tout mes personnages sont des orphelines qui ont décidé de s'offrir une vie qui leur donnerait plus de liberté - enfin même si dans certains cas ce n'est pas la liberté qu'elles ont trouvé xD

[ Ceux préférant passer les détails sur le personnage, tels que la description physique, psychologique, etc., vous pouvez passer ce poste, car sur ce personnage ils sont suffisament élaborés pour prendre un message complet. Donc, Histoire dans le prochain poste, bonne lecture. ^^ ]



°l|[ Kyoh] |l°

Nom: Inconnu
Prénom: Kyoh
*Surnom: À vous de lui en trouver un
*Sexe: Féminin
Age : 15 ans
Race: Elfe
Royaume habité: Aucun particulièrement, elle va où bon lui semble mais si elle avait a rester a un endroit fixe pendant une certaine période de temps indéterminée, ce serait probablement dans le royaume de Magonia vu son caractère s’apparentant aux caractéristiques de ce royaume.
Ville habitée: Encore une fois, aucune particulièrement. Elle aimes voyager et aller là où ses pieds la mène. Elle n’aimes pas rester constamment en place, dans le même village ou dans le même royaume, et aimes découvrire les coutumes des différentes personnes d’un peu partout.
Rôle/Métier: "Elfe de service du côté du mal" xD

Description physique: Kyoh est une jeune fille d’une quinzaine d’années. Elle possède de longs cheveux d’une couleur foncé plutôt indescriptible, tirant sur les tons d’un vert grisâtre, qui sont reliés la plupart du temps par des ficelles, donnant l’impression qu’ils sont beaucoup plus courts qu’ils ne le sont en réalité. Lorsqu’elle les laisses pendre librement, ils peuvent lui arriver environ au bas des omoplates et ondulent en faibles vagues dans le bas. On peut constamment voir l’extrémité de ses oreilles pointues, propres a sa race, dépasser de ses cheveux, qu’ils soient attachés ou libres. Ses yeux sont d’un vert extrêmement pâle, puisqu’elle est aveugle de naissance. La jeune fille n’est pas très grande pour son âge, puisqu’elle mesure un mètre soixante environs mais sa taille l’importune peu. Son poids est très proportionnel a sa grandeur et elle possède des courbes ni trop généreuses, ni pas assez, bref juste comme elles devraient l’être. Elle possède un visage aux traits fins et son visage reflète constamment une expression de curiosité. Son style vestimentaire, quant a lui, peut sembler provoquant au premier coup d’œil vu ses couleurs sombres et ses allures plus rebelles. De ses vêtements pendent ça et là des lacets noirs ou cuivrés. Elle a son propre style a elle et ne s’en laisses pas imposer. Il serait étonnant que vous la voyez en robe ou en tout autre tenue féminine du genre.

Personnalité: Elle est de nature solitaire, n’aimes pas que les autres se mêlent de ses affaires. Elle est par contre très curieuse et maline. Kyoh aimes peu se trouver dans les grands villages, elle préfère de loin les lieux isolés et tranquilles. Par contre, elle peut y faire quelques passages, soit pour dormire dans un endroit approprié, bien que les nuits a la belle étoile avec l’air frais et les bruits apaisants d’une nature qu’elle connaît ne lui déplaises pas, ou alors simplement pour manger un morceau. Elle est peu bavarde, mais pose beaucoup de question lorsque quelque chose l’intrigue. La jeune fille est très « joueuse », dans le sens qu’elle aimes bien relever les défis pour prouver aux autres sa valeur. Elle est aussi discrète. Il lui est souvent arrivé de se faire donner des ordres, et si il y a une chose qu'elle déteste c'est de les respecter lorsqu'ils viennent d'une personne qui n'as pas de réelle autorité envers elle. Elle adore apprendre et lorsqu’elle respecte la personne qui lui donnes un ordres, elle peut s’avérer plus utile qu’il ne l’est imaginable. Elle adopte aussi constamment une attitude mystérieuse, ne parlant que très peu et se fait souvent discrète puisqu’elle n’as nullement besoin de l’attention des autres pour se sentire existante. Sa personnalité est plutôt intéressante, ce qui pousses la majorité des gens a vouloir la comprendre et la connaître, bref il n’y en as pas deux comme elle. Elle est entêté, et a ses principes qu’elle tiens a respecter. Malgré le fait qu’elle soit aveugle elle ne s’en laisses pas imposer, et ne voit pas son handicap comme si il en était réellement un; elle vit sa vie en s’en accoutumant et ne vois certainement là un désavantage face aux autres.

Pouvoirs:
° Maîtrise de la terre – Kyoh possède la faculté de maîtriser la terre et plusieurs de ses dérivés comme les racines, les plantes, et bien d’autres. Elle se sert aussi de cet élément pour maîtriser un ennemi devenant trop ambitieux, par exemple en faisant s’enrouler autour de ses chevilles des racines qui le maintiendront sur place dans l’impossibilité d’avancer, de reculer, ou bref simplement de se déplacer pendant un moment.
° Télépathie – Kyoh n’as pas réellement un pouvoir de télépathie, en fait elle ne l’as qu’en partie, mais j’ignorais comment l’appeler. Il consiste a lui permettre de voir des images a travers l’esprit d’une personne, mais ces images apparaissent rapidement puis s’effacent comme elles sont venu. On pourrais qualifier cela de petit flash, mais je crois que le terme serait inapproprié puisqu’elle arrives quand même a voir plusieurs fois une image précise quoi que pas nécessairement emplie de détails; par exemple elle verra un visage mais pas ce qui se trouves autour de la personne, comme la faune et la flore, etc.
° Métamorphose – Il lui est possible de prendre une autre apparence, uniquement de personnes qu’elle a déjà « vu » ( c’est là où son pouvoir de télépathie entre en jeu, ça lui permet de savoir a quoi la personne ressemble et ainsi d’imiter son apparence ). Cependant, le seul trait physique qui demeure intacte sont ses yeux, puisque la métamorphose ne lui permet pas de retrouver son sens, donc ils restent vides.

Armes: Aucune, a son grand désavantage. Cependant elle a développé une technique de combat impressionnante pour une personne de sa carrure, se servant des points faibles de ses adversaires comme sa force. Bien sûr, elle ne pourra pas vaincre un ennemi considérablement supérieur en nombre ou en force, mais elle ne se laissera certainement pas emmenée là où elle ne le désire pas sans avoir combattu.

Forces :
° Agile – Elle est très agile dans le sens ou elle n’as aucun problème a se faufiler dans de petits endroits. Kyoh arrives a grimper aux arbres ou a exécuter des choses du même ordre avec une facilitée hors du commun et une rapidité surprenante, surtout qu’elle y parvient même en étant aveugle.
° Discrète – Il lui est facile de ne pas se faire repérer, sauf bien entendu lorsque la personne dont elle ne souhaite pas se faire voire a une expertise ou un talent particulier en la matière.
° À l’écoute – Elle aimes apprendre et se renseigner sur tout ce qui l’entoure, et cela l’aide a mieux comprendre les évènements, les personnes, et tout autre chose jouant un rôle particulier dans sa vie.
° Persévérante – Sa persévérance peut apparaître comme une force, puisque c’est ce qui lui permets d’arriver la plupart du temps a ses fins et que c’est quelque chose d’utile pour une personne dans sa position.
° Stratégique – Dans la majore partie du temps, c’est a dire quand elle ne panique pas ou qu’elle ne perd pas le contrôle, elle réfléchit toujours avant d’agir et cala la sort parfois de situations délicates.

Faiblesses:
° Vulnérable – Elle est un peu naïve et à tendance a se faire manipuler trop souvent. C’est un atout qui pourrais être utile a ceux ou celles qui voudraient se servire d’elle.
° Elle a très peur du feu – c’est un élément qui a déjà été utilisé contre elle pour la rendre d’avantage docile. En présence de l’élément elle perds automatiquement son sang froid et est en proie a une peur des plus intenses.
° Curieuse – parfois trop puisqu’elle a tendance a se trouver au mauvais endroit au mauvais moment et a entendre des choses qu’elle devrait ignorer.
° Force physique – Sa force physique lui est parfois désavantageuse, parce que malgré le fait qu’elle soit très habile en combat singulier, elle peut avoir beaucoup de difficulté a se défendre contre un adversaire manifestement plus fort et plus puissant qu’elle. Son corps petit et frêle ne lui permet pas non plus d’encaisser les coups aussi bien qu’un homme entraîné le ferait, bien entendu, mais elle est capable d’en prendre alors ne vous méprenez pas.
° Les autres – Elle a tendance a trop se soucier de ceux et celles qui l’entoures, et ainsi de se rendre vulnérable si ceux-ci sont menacés. Si c’est quelqu'un a qui elle tient suffisamment il est fort possible qu’elle se rende a l’ennemi pour lui éviter le moindre malheur. Cependant elle n’as pas l’habitude de se lier a beaucoup de gens, étant consciente que ceux-ci pourraient s’avérer la rendre d’avantage vulnérable.

Qualités:
° Persévérante - Elle a de la suite dans les idées, et ce n'est pas son genre d'abandonner quelque chose en chemin, que ce soit une idée ou une action, elle tient son bout.
° Mature - elle sait gérer une situation quand l'occasion se présente, mais sait aussi se garder d'agir quand c'est préférable. Elle est sérieuse et acharnée dans son travail.
° Vive d'esprit - Elle analyse rapidement les situations pour mieux en tirer profit et trouver un terme raisonnable. Elle a une facilité impressionnante a gérer une situation délicate lorsque ça lui est possible.
° Intelligente - Elle aimes apprendre des nouvelles choses, découvrir le monde et ce qui l'entoure, et c'est bien ce qui la rend de plus en plus intelligente, le fait de vouloir comprendre un peu tout ce qui se trouve autour d'elle.
° Optimiste - Elle a tendance a voir les choses du bon côté en permanence, même si parfois nul autre n'arrives a voir ce qui est bien dans un cas en particulier.
° Honnête – Elle n’as qu’une parole, si vous lui confiez quelque chose elle le gardera pour elle jusqu'à ce que vous lui permettiez de le dévoiler au grand jour ou si ce n’est pas le cas jamais personne d’autre ne l’apprendra, ou du moins elle ne dévoilera jamais l’information de son plein gré. Même si elle fait une promesse pour sauver un être qui lui est cher et que cette dernière joue contre elle, elle la tiendra néanmoins, puisqu’il serait tout a fait hors principes de ne pas la tenir.
° Obéissante – Lorsque Kyoh reçoit un ordre (d’une personne qu’elle respecte un peu au moins) elle l’exécutera sans poser de questions. Elle ne se préoccupe plus réellement de ce qui est bien ou mal, mais ne fais que mettre a exécution ce que l’on lui demande sans réellement se soucier de ce qui arrivera ensuite lorsqu’elle n’as pas a le faire.
° Polie – Elle vouvoie toujours les inconnus et ses supérieurs, et il est très rare qu’elle osera les insulter si ceux-ci montre un minimum de respect a son égard. Cependant si ce n’est pas le cas elle risques de faire savoir qu’être méprisée lui déplait, même si cela pourrais lui retomber dessus par la suite.

Défauts:
° Agressive - Enfin, elle se montre agressive seulement lorsqu'elle se sent menacée. Elle n'attaquera jamais personne sans avoir de raison valable.
° Indépendante - Elle n'a nullement besoin de l'affection, de l'approbation, ou de l'avis des autres pour agir ou continuer un parcours. Il y a très peu de gens a qui elle obéit.
° Têtu – Lorsqu’elle a une idée en tête il est difficile de la lui faire abandonner, bien que ce ne soit pas toujours un défaut.
° Arrogante – Elle a sa fierté et n’est pas prête de la perdre.

Autre: Je ne crois pas avoir autre chose a mentionner, si ce n’est qu’elle n’as pas encore le parfait contrôle de ses pouvoirs puisqu’elle refusait de se conformer aux règles et ainsi de suivre un enseignement normal. Le fait qu’elle soit aveugle la rends bien sûre quelque peu vulnérable, mais quand on y penses pas tant que cela puisqu’elle a appris a percevoir les choses presque aussi bien que les personnes n’ayant pas cet handicap, seulement elle y parvient d’une autre façon.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuugi.quickbb.net
Yunë
Créachose Mangeuse de Kiwi
Créachose Mangeuse de Kiwi
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 27
Localisation : À mi-chemin entre l'imaginaire et la réalité

MessageSujet: Re: Kyoh   Lun 17 Déc - 19:54

Histoire: Je ne peux malheureusement pas vous en dire long sur mon passé, mais je peux tout de même prendre quelques minutes de votre temps pour vous le rédiger du mieux que je le pourrai et ainsi vous expliquer ce qui m’as conduite à être qui je suis à l’heure actuelle.

Je n’ai que de très vagues souvenirs de mon enfance, celle-ci passé dans un modeste orphelinat dont je ne me souviens nullement de l’emplacement. Je suis née du viol d’une jeune femme par un Elfe noir haut placé, dont je supposé délaissé par le sexe opposé et qui s’abaisse a assouvir ses besoins… personnels, disons, sur celles qui ne peuvent pas se défendre. Mon père biologique ne sut jamais que j’existais et ma mère, beaucoup trop jeune et pauvre pour pouvoir s’occuper d’un enfant, me plaça dans un orphelinat. J’avais, et j’ai toujours il faut dire, un tempérament solitaire et quelque peu sauvage. Non pas que je me battais régulièrement avec les autres enfants, mais je ne parlais que très rarement et je n’avais confiance en personne. J’ignores pourquoi j’étais ainsi a l’époque puisque les autres enfants sont, d’ordinaire, plus que sociable et aimes apprendre et connaître tout ceux qui les entoures, mais pas moi, j’étais différente.

Les six premières années de ma vie se passèrent dans ce lieux que je détestais, souvent mise a part lors d’activités a cause de mon handicap, bien que j’aurais était parfaitement capable d’en faire autant sinon plus que les autres. J’aimais leur prouver ce dont j’étais capable malgré le fait que je ne puisses pas voir de la même façon qu’eux, seulement ils ne m’en laissaient que très rarement l’occasion et lorsque ça arrivait, la plupart du temps les gouvernantes m’interdisaient de le faire, sous prétexte que c’était trop dangereux; mais les autres pouvaient le faire eux!? Très jeune déjà j’était indépendante, je n’aimais pas être avec les autres orphelins, je préférais me réfugier dans un coin des dortoirs et écrire, dessiner, penser. En fait j’aimais penser que je pourrais être utile a quelqu'un, que malgré mon incapacité a voir, je pouvais rendre service a quelqu'un qui accepterait d’ignorer le fait que je sois aveugle, mais d’après ce que l’on m’avait démontré jusqu'à maintenant, ça ne risquait pas d’arriver…enfin.

Puis, les villages avoisinants commençaient a subir des attaques de la part de différents groupes d’individus, tous venu des terres inconnues probablement puisqu’ils ne s’apparentaient a aucune race des royaumes Lunia, Pania et Magonia. Des maisons étaient brûlées au cours des nuits sans que personne ne puisses prévoir une possible attaque qui devenaient ainsi inévitables. Des hommes, femmes et adolescents se voyaient chaque semaine enlevée et emmenés vers les royaume des bannis pour être sans doute réduits a l’esclavage ou tout autre sort aussi désolant, quoi qu’ils soient infiniment moins nombreux que ceux qui furent tués, surtout des enfants âgés de moins de dix ans. Les cercle des villages attaqués se refermait progressivement sur celui où se trouvait l’orphelinat puis, une nuit ce fut notre tour. Bien que les habitants se doutaient de ce qui arriverait, ils n’eurent pas le temps de préparer convenablement les moyens de protection, et nous ne purent échapper au pillage.

Les autres orphelins et moi dormions déjà depuis quelques heures quand une gouvernante entra en trombe dans la pièce, alerté de l’attaque par le feu qu’elle avait aperçut au travers de la nuit. Elle nous fit rapidement évacuer l’endroit et, quand les autres gouvernantes nous eurent rejoint, nous fit nous diriger vers la forêt situé pas très loin, derrière l’orphelinat. La panique s’était rapidement emparé de tous et des gens se sauvaient ça et là, essayant désespérément de sauver ce qui leur était cher et leur vie par la même occasion. J’arriva avant tous dans le boisé et malgré les crie des autres responsables pour ne pas que je m’éloigne, de peur que je me retrouves toute seule et que je me fasses tuer. Je ne les écoutaient pas, ne les entendaient même pas d’ailleurs tellement l’affolement tout autour était bruyant, et continuais a courir jusqu'à ce que je heurte quelqu’un que je n’avais pas perçut et que je tombe maladroitement au sol. Pendant un court instant j’ai espéré que ce soit un habitant qui se sauvait aussi, puis me suis rapidement relevé mais ai aussitôt encaissé un coup a l’abdomen. J’ai tenté de me défendre, esquivant quelques coups en essayant de percevoir ses mouvements et ses déplacements, j’ai même réussit a lui mettre un coup mais j’ai vite été maîtrisé par deux autres hommes arrivés de je ne sais où sans doute pour aider l’autre a me tuer; j’étais une fille et j’avais moins de dix ans, je n’aurais pas pu leur être utiles dans un chantier ou dans une mine alors pourquoi s’incommoder de ma misérable vie quand ils venaient justement exterminer ceux de ce village. J’avais la tête baissée, ayant prise conscience malgré mon jeun âge que je ne pourrais pas me libérer de l’emprise des deux autres et que tout ce qu’il me restait a faire était d’attendre le coup qui mettrait fin a mes jours puis, au moment où l’homme s’apprêtait a abaisser son épée, une autre voix masculine s’éleva tout près.


- Non…attends.

Les paroles avaient été prononcées d’un calme surprenant parmi la panique qui régnait autour de moi, rien de rassurant puisque si il était aussi détendu c’est qu’il faisait parti non pas des habitants mais bien des bannis, alors j’ai gardé la tête baissé me rendant bien compte que ma situation ne s’arrangeait pas réellement. J’ai ensuite entendu des pas venir dans ma direction puis s’arrêter, juste devant moi. L’homme a mis sa main sous mon menton et l’as relevé, de façon a voir mon visage, me faisant légèrement sursauter à son contact. Il fut un moment sans que rien ne se passe, comme si nous étions coupé du reste du village et que l’affolement général ne nous touchait plus, il n’y avait plus qu’eux et moi. Après un moment, il lâcha mon visage et je l’entendit s’éloigner légèrement.

- Emmenez-la. Fit la voix qui leur avait demandé d’attendre.
- Mais…monsieur elle n’a que…
- Tu discutes mes ordres?

Il y eut un très bref moment de silence, je compris que l’homme qui avait parlé devait être plutôt haut gradé dans leur armée pour que l’autre n’ose pas répliquer d’avantage, malgré la probable envie qu’il avait de me tuer après le coup que je lui avait mis, ce ne devait pas avoir été très douloureux mais n’empêche, se faire frapper par une fillette de six ans devant son général ou quelque chose du genre devait être plutôt humiliant.

-… Non monsieur. Se résigna-t-il avant de s’adresser aux deux autres. Vous emmenez-la!

Je posais autant de résistance que je le pouvais vu ma taille et mon âge, mais c’était plus qu’insuffisant face à eux. Nous avons vite quittés le village où j’avais grandit, entendant derrière moi les crie et la panique de ceux que j’avais connu alors que je m’en allais dans une direction contraire en me doutant que ce serait la dernière chose que j’aurais d’eux.

Nous avons marché plusieurs heures avant d’enfin nous arrêter dans ce qui semblait être une plaine, et depuis le temps je n’avait toujours pas arrêté d’essayer de me défaire de leur emprise même si les deux hommes semblaient me retenir avec autant de facilité qu’ils l’auraient fait si ils avaient emmené de la marchandise. Je réussit finalement a mettre un bon coup de pied sur celui d’un de ceux qui me retenaient, lui faisant échapper un juron.


- Elle m’énerve cette gamine!
- Tu n’as qu’a l’attacher si tu es trop incapable pour la faire se tenir tranquille.

L’homme me relâcha et me poussa brusquement au sol, puis demanda a son supérieur pourquoi ils ne me mettaient pas dans les cages avec les autres prisonniers. C’est vrai que ça aurait été beaucoup plus simple, ils n’auraient pas eut a me retenir pendant des heures j’aurais simplement été enfermé et emmené sans difficulté ni résistance puisque des barreaux m’auraient retenue. Le Général lui répondit sur un ton lasse qu’il n’essaya même pas de camoufler, sans doute exaspéré par l’incompétence de son sous-officier, que c’était que je n’étais pas destinée a être vendu au marché comme ceux dans les cages. Je n’osa pas lui demander ce qu’il voulait dire, même si je me doutais un peu de la réponse. Je n’eut pas le temps d’analyser ce qui se passait autour de moi que celui a qui j’avais mis un coup de pied quelques instants plus tôt me relevait, me soulevant du sol par mon chandail comme si je ne pesait rien. Il me laissa tomber dans une tente, attacha des fers a ma cheville droite qu’il relia a un bureau situé près de la toile pour ne pas que je puisses m’enfuire, un peu comme on attache un animal de compagnie, puis sortit de la tente en murmurant quelque chose que je ne comprit pas. Je m’assit calmement au sol, n’essayant même pas de me défaire des liens ou de m’enfuire, puis j’entendit quelqu'un d’autre entrer dans la tente et s’avancer vers moi d’un pas lent. J’essaya de reculer un peu mais je ne put pas aller bien loin puisque les chaînes me retenaient.

- Allons, n’ai pas peur, si tu ne m’en donnes pas de raisons je ne te ferai aucun mal. Quel est ton nom?

Je ne répondit pas tout de suite, mon regard vide se posa sur lui alors que j’inclinais légèrement la tête vers la droite, un peu comme le font les animaux lorsqu’ils ne semblent pas comprendre une situation. Il se passa un court instant sans qu’aucun de nous deux ne prononce le moindre mot, moi parce que j’hésitais a lui répondre et lui sans doute parce qu’il ne faisait qu’attendre ma réponse, convaincu que j’allais la lui donner.

- … K…Kyoh. Répondis-je d’une petite voix aiguë et timide.

Je l’entendit laisser s’échapper un petit rire, peut-être face a ma timidité et a mon attitude, puis venir plus près de moi pour finalement prendre une chaise et s’assoire juste devant là où j’étais. Il y eut un bruit de couverts, puis il reprit la parole.

- Kyoh, joli nom. Tiens, mange un peu on a encore du chemin a faire.

Il déposa devant moi une assiette que je tâta un peu, question d’un peu prendre conscience de son contenu, et n’y toucha pas, toujours en ayant mon regard statique sur lui, attendant une quelconque action de sa part. Rien ne se passa, alors bien que je ne sois pas très bavarde de nature, une question me trottait dans la tête et je me devais de lui poser, après tout il s’agissait quand même de quelque chose me concernant.

- Je…je peux vous poser une question, s’il vous plaît?
- Vas-y, si je veux y répondre j’y répondrai mais rien ne t’empêche de demander.
- Pourquoi m’avoir emmené plutôt que de m’avoir tué au village?

Je n’avais pas envie de lui rappeler que je ne lui était pas réellement utile, mais cette question me harcelait l’esprit, non pas que j’ai préféré être tué mais…pourquoi!? Il ne m’a pas répondu tout de suite, il semblait plutôt songer a quelque chose tout en s’approchant a nouveau de moi, passant délicatement sa main sous mon menton puis sur ma joue jusqu'à ce que je le repousse. Il n’en fit pas un cas, puis me demanda quel âge j’avais. Après avoir légèrement hésité, de peur de l’avoir malencontreusement fait revenir sur sa décision de m’avoir laissé la vie, je répondit poliment a sa question.

- Six ans, monsieur.

J’étais encore jeune a l’époque, et mes notions de bien et de mal n’étaient pas encore très développées bien que je ne sois pas une idiote pour mon âge, loin de là. Seulement comme nous n’entendions plus parler des terres des bannis les enfants étaient élevés dans un monde où tout était bien ou presque, sinon enfreindre les lois des royaumes ou les truc dans ce genre. On m’avait appris a l’orphelinat a rester poli en présence d’une autorité, bien que je ne l’eut pas toujours été, et que l’autorité en question fasses le mal ou le bien, pour moi il était important de ne pas lui manquer de respect, alors déjà là même si ils m’avaient emmenés de force avec eux, je les vouvoyais, justement pour respecter cette norme. J’avais légèrement baissé la tête, et attendait toujours la réponse a ma question précédente, ne voyant pas réellement quel était le lien avec mon âge puisque de toute façon il l’aurait bien remarqué au village et j’étais de moins en moins certaine qu’il allait me répondre. Après tout ce n’était pas moi qui était en position de poser des questions et d’insister pour que l’on me réponde immédiatement.

- Bien. Et tu sais te rendre utile, petite?
- Quand je veux bien, oui monsieur.

Je n’avais pas du tout dit cela arrogamment ou sur un ton provocateur, il ne m’avait pas encore donné de raisons de le détester sinon de m’avoir fait emmené loin de l’orphelinat, mais de toute façon je ne m’y sentais pas chez moi alors comme ils ne m’avaient pas fait de mal, être ici où encore là bas me laissait plutôt indifférente. Je l’entendit pousser un léger ricanement, peut-être que le fait que je montrais pour lui un peu de respect le surprenais et l’amusait en même temps, puis prendre quelque chose dans l’assiette qu’il m’avait précédemment donné. Sans prévenir il le lança vers moi et je le rattrapa aussitôt sans difficultés.

- J’aimes ça gamine, t’as des réflexes et ça te sera utile.

Je ne répondit pas, déposant dans l’assiette sans le manger ce qu’il m’avait lancé. Je ne comprenais pas très bien ce qui se passait et ça me travaillais, je n’aimais pas ne pas comprendre une situation parce que ça me donnais l’impression d’être impuissante, et ça je détestais. J’attendit encore qu’il réponde a ma question pendant un instant, mais il gardait le silence et je le sentais m’observer. Il se décida finalement a parler a nouveau, sans me donner ce que je voulais mais quand même…

- Mange maintenant, comme je t’ai dit tout a l’heure il nous reste encore pas mal de chemin a faire et je n’ai pas réellement envie d’avoir a te faire porter parce que tu es trop faible et ensuite a te faire soigner, chose que je ne ferai probablement pas puisque de toute façon ta vie est plus un surplus qu’une nécessité.

Il quitta la tente, me laissant seule, coincé là puisque j’étais attaché au bureau mais de toute façon je n’aurais probablement même pas essayé de partire; pour aller où? Je me serais vite perdue de toute façon et n’aurais eut nul part où aller. En plus c’était plus fort que moi, je devais savoir ce qui pouvait m’attendre si je les suivaient là-bas et puis de toute façon, ils ne semblaient pas projeter de me soumettre aux travaux dans les mines ou a ce qui attendait les autres prisonniers, alors je n’avais pas réellement a m’en faire pour le moment.

[ Je mets la suite de l'histoire dans le prochain poste, ça n'entre pas en entier. S'il vous plaît ne faites pas de "tripple postes" si ce n'est pas, comme dans ce cas, nécéssaire xD ]

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuugi.quickbb.net
Yunë
Créachose Mangeuse de Kiwi
Créachose Mangeuse de Kiwi
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 27
Localisation : À mi-chemin entre l'imaginaire et la réalité

MessageSujet: Re: Kyoh   Lun 17 Déc - 19:54

Je fit comme il me recommandais et mangea le contenu du plat, puis quelques minutes plus tard quelqu'un entrait dans la tente et détachait ma cheville du bureau pour finalement m’entraîner a l’extérieur afin de reprendre la route. Le reste du trajet dura plusieurs heures, peut-être même le reste de la journée puisque nous étions dans un autre royaume mais pas aussi éloigné de la frontière. Je les suivaient sans poser beaucoup de résistance, puisque je savais que même si je me sauvais je ne pourrais pas aller bien loin et que cela ne me servirais a rien. Nous arrivèrent finalement aux portes d’un grand manoir situé dans les terres inconnues, l’homme plaça ses mains sur mes épaules, me bousculant un peu pour que je continue à avancer. Une fois que j’y fut entrer, on me conduit dans une chambre, où je passa plusieurs jours avant que l’on me permette d’en sortir. Je ne savais toujours pas pourquoi j’étais là, mais je me tenais tranquille et faisait ce que l’on me demandait sans poser de questions. J’y passa quelques mois, constamment surveillée lorsque je n’étais pas en compagnie du général qui avait demandé a ce que l’on me laisse la vie sauve. Il était un peu comme mon tuteur, m’apprenant a me battre comme un tas d’autres choses. Au début j’étais plutôt méfiante, ne faisant que très rarement ce qu’il me demandait mais cela ne semblait pas le préoccuper, il avait plutôt l’air persuadé qu’un jour mon attitude changerait et que je me montrerais bonne élève puis, au fil des jours et des mois, je me montra de plus en plus attentive, aimant apprendre, peu importe quel était le sujet, et devenait de plus en plus mature et débrouillarde. J’ignore encore pourquoi il me prit ainsi sous son aile, mais le servire, tant qu’il ne se montrait pas méprisant a mon égard, ne me dérangeait pas du tout, au contraire. J’aimais quand il me donnais l’occasion de me rendre utile, quand il me montrait les diverses techniques de combat ou quand il m’enseignait l’histoire de la guerre. J’ai passé plusieurs années a son service et suis devenu de plus en plus habile au combat, malgré mon handicap. J’apprenais a combattre en me servant des faiblesses de mon adversaire comme de mes forces et arrivait a percevoir les mouvements ces derniers presque aussi bien que si j’avais pu les voir grâce a ma maîtrise de la terre qui me permettait de ressentir un peu leur pas et a mes autres sens plus aiguisés. Il me répétait sans cesse que j’avais de très bons réflexes et que ce me serait utile, mais n’élargit pas son enseignement jusqu'à m’apprendre a maîtriser mes pouvoirs, alors je du le faire moi-même mais disons que je n’ai pas encore la perfection de ce côté, loin de là même. Il lui arrivait souvent de s’absenter, parfois je l’accompagnais mais sinon je restais simplement au camp ou au manoir, plus besoin de surveillance ils savaient que je n’avais pas l’intention de partire.

Un jour, nous nous sommes rendu jusque chez le Chef de l’armée noire, semblait-il qu’il avait quelque chose a régler avec lui, et il m’a demandé de l’accompagné. Il ne m’avait pas beaucoup parlé de lui, sinon en en faisant l’éloge et en disant qu’il était un grand chef menant ses hommes vers une victoire, mais qu’il avait un sal caractère. Je ne m’attardais pas sur ces détails, je l’accompagnais c’est tout, me demandant bien pourquoi d’ailleurs puisque je ne voyais pas en quoi je pouvais lui être utile. Lorsque nous sommes entrés dans une pièces, il a tout de suite fais la révérence a un homme posté devant une grande porte et j’en ai fait de même.


- J’ai été…
- Je sais. Veuillez entrer, il vous attends.

Mon maître s’avança et je le suivis sans prononcer un mot puis, lorsque je m’apprêtais a passer la porte l’homme m’arrêta.

- Il vous a convié vous, elle n’a pas a entrer a moins que vous m’en donniez une bonne raison.

Je m’arrêta et reste sur place un instant, alors que lui demeurait silencieux en me regardant. Je ne lui était pas réellement utile, enfin, je croyais ne pas lui être utile, alors j’attendais simplement qu’il me demande de le suivre ou de rester sur place. Je remarqua qu’il hésita mais il opta finalement pour la deuxième option, se retournant en entrant silencieusement dans l’autre pièce…

[ L'histoire se termine ainsi, puisque c'est là où j'étais rendu dans sa vie. La suite se retrouve sur des postes dans le RP, si certains l'ont lue en entier et qu'ils désirent la suite, je pourrai leur passer le lien vers les messages en RP ]

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuugi.quickbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kyoh   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kyoh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Écriture :: Personnages-
Sauter vers: